Recherche de contenu
Filtres Génériques
Filtrer par dossiers
Carrières
Offres d'emploi/Descriptions de poste
Page du catalogue de produits
Filtrer par catégories
CLEAVE: Articles de blog
CLEAVE: Actualités de l'industrie
CLEAVE : Livre blanc
NETTOYAGE: Nouvelles de l'industrie
CLEAVE: Vidéo
NETTOYAGE: Actualités
NETTOYAGE : Livre blanc
CLEAVE: Demandez FOC
NETTOYAGE : Vidéo
AU-DELÀ DE LA FIBRE : Vidéo
PRÉPARATION DU CÂBLE: Conseils
PRÉPARATION DU CÂBLE : Livre blanc
NETTOYAGE: Articles de blog
NETTOYAGE: Demandez FOC
PRÉPARATION DU CÂBLE: Demandez FOC
CABLE PREP: Nouvelles de l'industrie
PRÉPARATION DES CÂBLES: Articles de blog
AU-DELÀ DE LA FIBRE : Livre blanc
AU-DELÀ DE LA FIBRE: Demandez FOC
AU-DELÀ DE LA FIBRE: Articles de blog
BEYOND FIBER: Actualités de l'industrie
BEYOND FIBER: Actualités
AU-DELÀ DE LA FIBRE: Conseils
CABLE PREP: Actualités
PRÉPARATION DU CÂBLE: Vidéo
NETTOYAGE: Conseils
CLEAVE: Actualités
CLEAVE: Conseils

GLOSSAIRE DU CENTRE FIBRE OPTIQUE

Vue: Glossaire, Acronymes, Spécifications militaires pour les connecteurs

Tout | # A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Il y a actuellement 479 noms dans ce répertoire commençant par la lettre C.
Format C
Un format d'enregistrement vidéo couramment utilisé dans l'enregistrement commercial.

Symbole C
Destiné à: capacité, alimentation de polarisation et centigrades.

Bande C
La bande C est la bande de transmission DWDM «conventionnelle», occupant la gamme de longueurs d'onde de 1530 à 1565 nm, comme spécifié par l'UIT-T G.692. La plupart des EDFA fonctionnent dans la bande C.

Zone du bloc C
Un opérateur de services de communications personnelles à 30 MHz desservant une zone commerciale de base dans la gamme de 1895 à 1910 MHz jumelée à 1975 à 1990 MHz.

Stade C
La dernière étape de la réaction de certaines résines thermodurcissables dans lesquelles le matériau est relativement insoluble et infusible. Certaines résines thermodurcissables dans une couche adhésive entièrement durcie sont à ce stade.

Cabinet
Un conteneur qui peut contenir des dispositifs de connexion, des terminaisons et des équipements.

Câble
1) Soit un conducteur toronné avec ou sans isolation et autres revêtements (câble à un seul conducteur), soit une combinaison de conducteurs isolés les uns des autres (câble à plusieurs conducteurs) .__ 2) Un groupe de conducteurs isolés individuellement en configuration torsadée ou parallèle sous une gaine commune .__ 3) Un ou plusieurs conducteurs dans une gaine de protection. Voir aussi câble coaxial, câble à paires torsadées

Rayon de courbure du câble
Le rayon auquel une fibre peut être pliée avant de risquer une atténuation accrue ou des ruptures de fibre.

Serre-câble
Un dispositif utilisé pour donner un support mécanique au faisceau de fils ou au câble à l'arrière d'une fiche ou d'une prise; Une pince mécanique fixée sur le côté câble du connecteur pour supporter le câble ou le faisceau de fils, fournir une décharge de traction et absorber les vibrations et les chocs autrement transmis par le câble à la connexion de contact / fil. (MIL-STD)

Adaptateur de serre-câble
Un adaptateur mécanique qui se fixe à l'arrière d'une fiche ou d'une prise pour permettre la fixation d'un serre-câble.

Conducteur de câble
La partie d'un câble isolé se trouvant sous le revêtement de protection.

Noyau de câble
La partie d'un câble isolé sous la ou les couvertures de protection.

Reliure de noyau de câble
Un enroulement de bandes ou de cordons autour des conducteurs d'un câble à plusieurs conducteurs utilisé pour les maintenir ensemble.

Remplissage de câble
Le rapport entre le câble installé dans un conduit / goulotte et la capacité maximale théorique du conduit / goulotte.

Remplisseur de câble
Le matériau utilisé dans les câbles à plusieurs conducteurs pour occuper les interstices d'un câble afin de rendre le câble fini rond.

Faisceau de câbles
Une chaîne de câbles et / ou de fils qui transmettent des signaux d'information ou des courants de fonctionnement (énergie). Les câbles sont liés ensemble par des pinces, des attaches de câble, un laçage de câble, des manchons, du ruban électrique, un conduit, une armure de ficelle extrudée, ou une combinaison de ceux-ci.

Veste de câble
Le revêtement extérieur protecteur du fil ou du câble optique. Les matériaux courants comprennent le polyéthylène (PE), le polyuréthane (PU), le polychlorure de vinyle (PVC) et le téflon (plénum).

Usine de câbles, fibre optique
La combinaison de sections de câbles à fibres optiques, de connecteurs et d'épissures formant le chemin optique entre deux terminaux.

Rack de câbles
Les supports verticaux ou horizontaux, généralement en aluminium ou en acier, fixés sur un plafond ou un mur. Les câbles sont posés et fixés au rack. Parfois appelés plateaux.

Câble Riser
Ensemble d'un ou plusieurs conducteurs à l'intérieur d'une gaine enveloppante, construit de manière à permettre l'utilisation des conducteurs seuls ou en groupes.

Schéma d'acheminement des câbles
Un dessin détaillé montrant la disposition des chemins de câbles.

Câble Run
Une longueur de support installé qui peut inclure d'autres composants le long de son chemin.

Pince d'étanchéité de câble
L'invention concerne un dispositif constitué d'un écrou presse-étoupe et d'un élément d'étanchéité conçu pour assurer l'étanchéité autour d'une seule gaine de câble. (MIL-STD)

Gaine de câble
Un revêtement recouvrant la fibre optique ou l'ensemble conducteur qui peut comprendre un ou plusieurs éléments métalliques, éléments de renforcement ou gaines.

Serre-câble pour câble
L'invention concerne un dispositif constitué d'un élément d'étanchéité et d'un support de câble conçu pour terminer l'écran (blindage) d'un câble électrique. (MIL-STD)

Blindage de câble
Une couche conductrice de matériau située juste sous la gaine extérieure du câble qui est conçue pour augmenter l'immunité du câble aux interférences électriques extérieures. Il peut être constitué d'une feuille métallique ou de brins tressés.

Bac à câbles
L'invention concerne un système de chemin de roulement à échelle, auge, à fond solide ou à canal destiné, mais sans s'y limiter, au support de supports de télécommunications (c'est-à-dire, un câble).

Vulcaniseur de câble
Machine de moulage par compression utilisée pour réparer les gaines de câbles qui ont été retirées pour épisser, pour ajouter des connecteurs ou d'autres dispositifs, ou pour remplacer des sections endommagées.

Câble dans le conduit
Système d'enfouissement direct dans lequel un conduit flexible est extrudé sur des câbles électriques pour une seule unité pré-assemblée.

Câble métallique posé par câble
Un type de câble métallique composé de plusieurs câbles métalliques placés dans un seul câble métallique

Câble, pince
Dispositif utilisé pour fournir un support mécanique au faisceau de fils ou au câble à l'arrière d'une fiche ou d'une prise.

Câble, coaxial
1) Un câble composé de deux conducteurs cylindriques avec un axe commun séparés par un diélectrique. 2) Un câble en forme de fil central entouré d'un tube conducteur ou d'une gaine qui sert de blindage et de retour.

Câble, plat
1) Tout câble avec deux surfaces lisses ou ondulées mais essentiellement plates. 2) Au moins deux conducteurs parallèles, ronds ou plats, contenus dans le matériau de base isolant.

Câble, conducteur plat
_Une construction plane avec câble ou plusieurs conducteurs plats.

Câble, plat, marge
La distance entre le bord de référence d'un câble plat et le bord le plus proche du premier conducteur.

Câble, Refernce Edge
Le bord d'un câble ou d'un conducteur forme les mesures.

Câble, ruban
1) Un câble plat de conducteurs isolés individuellement disposés parallèlement et maintenus par un film laminé adhésif. 2) Un câble plat à conducteurs ronds.

Câble, Star Quad
Un câble relais radio ou télévision multicœur dans lequel les conducteurs sont disposés en quads et chaque quad se compose de quatre conducteurs torsadés ensemble, les conducteurs diagonalement opposés constituant un circuit à paires. Aussi connu sous le nom de câble à quatre spirales.

Câble, transmission
Deux ou plusieurs lignes de transmission sous la forme d'un câble de câblage d'interconnexion.

Utilisation extérieure de câble / faisceau
Câbles / harnais à usage extérieur: Produit censé résister aux intempéries.

Câble / faisceau, utilisation en intérieur
Produit destiné et conçu pour une utilisation en intérieur uniquement.

Câblage
1) Une combinaison de tous les câbles, fils, cordons et matériel de connexion; 2) Torsader ensemble deux ou plusieurs conducteurs isolés à la machine pour former un câble. Dans la fibre optique, un procédé par lequel un groupe ou un faisceau de fibres est assemblé mécaniquement. 3) Un système de câbles de télécommunications, cordons et matériel de connexion pouvant prendre en charge la connexion de matériel informatique. La torsion ensemble de deux conducteurs isolés ou plus pour former un élément.

Facteur de câblage
Utilisé dans les formules pour calculer le diamètre global du câble. D = fd où D = diamètre du câble, f = facteur et d = diamètre d'un conducteur.

Identification de l'appelant
Identification du numéro d'appel

Calorie
La quantité de chaleur nécessaire pour élever 1 gramme d'eau de 1 ° C.

Courbure
La déviation plane d'un câble plat ou d'un stratifié flexible à partir d'une ligne droite.

Stages
Le bâtiment et le terrain d'un complexe (c'est-à-dire une université, un collège, un parc industriel ou un établissement militaire). Un local contenant plusieurs bâtiments adjacents ou proches les uns des autres.

Câble de base du campus
Le câble de communication qui fait partie du sous-système de base du campus et passe entre les bâtiments. Il existe quatre méthodes pour installer le câble dorsal du campus: dans un conduit (dans un conduit souterrain), directement enterré (dans des tranchées), aérien (sur des poteaux) et dans un tunnel (dans des tunnels fluviaux). Un câble qui relie le distributeur du campus au (x) distributeur (s) de dorsale du bâtiment. Les câbles de dorsale du campus peuvent également connecter directement les distributeurs de câblage du bâtiment.

Entrée du câble du campus
Le point auquel le câblage du sous-système principal du campus (aérien, directement enterré ou souterrain) pénètre dans un bâtiment.

Association canadienne de normalisation (CSA)
Une organisation indépendante à but non lucratif qui exploite un service de liste des matériaux et équipements électriques et électroniques. L'homologue canadien des Underwriters Laboratories.

Capacitance
1) Stockage de charges électriquement séparées entre deux plaques de potentiels différents. La valeur dépend en grande partie de la surface des plaques et de la distance qui les sépare .__ 2) Cette propriété d'un système de conducteurs et de diélectriques qui permet le stockage de l'électricité lorsque des différences de potentiel existent entre les conducteurs. Sa valeur est exprimée comme le rapport d'une quantité d'électricité à une différence de potentiel, en farads (microfarads). Une valeur de capacité est toujours positive.

Couplage de capacité
Interaction électrique entre deux conducteurs causée par la différence de potentiel entre eux.

Capacité directe
La capacité mesurée directement de conducteur à conducteur à travers une seule couche isolante.

Capacité mutuelle
La capacité entre deux conducteurs avec tous les autres conducteurs, y compris le blindage, court-circuité à la terre.

Réactance de capacité
L'opposition au courant alternatif en raison de la capacité d'un condensateur, d'un câble ou d'un circuit. Elle est mesurée en ohms et est égale à 1 / 6.28fC où f est la fréquence en Hz et C est la capacité en farads.

Déséquilibre de capacité
Les inégalités des capacités des fils d'un circuit téléphonique à d'autres fils ou à la terre qui produiront des interférences. Différentes formes de déséquilibre se présentent selon les circuits concernés dans la mesure,

Déséquilibre de capacité à la terre
Une inégalité de capacité entre la capacité ronde g des conducteurs d'une paire qui se traduit par une prise d'énergie de source externe, généralement à partir de lignes de transmission de puissance.

Capacité, directe
La capacité mesurée directement de conducteur à conducteur à travers une seule couche isolante.

Capacité, mutuelle
La capacité entre deux conducteurs avec tous les autres conducteurs, y compris le blindage, court-circuité à la terre.

Couplage capacitif
Interaction électrique entre deux conducteurs causée par la capacité entre eux.

Réactance capacitive (Xc)
L'opposition au courant alternatif en raison de la capacité du câble ou du circuit. Mesuré en ohms.

Condensateur
Deux surfaces conductrices séparées par un matériau diélectrique. La capacité est déterminée par la surface des surfaces, le type de diélectrique et l'espacement entre les surfaces conductrices.

Capillarité
Le phénomène de montée de liquide dans un petit interstice en raison de la tension superficielle. L'effet de la tension superficielle qui attire un liquide dans une petite ouverture.

Noir de carbone
Carbone finement divisé utilisé comme charge de renforcement dans les mastics.

Service de livraison
Une fréquence continue capable d'être modulée par un signal porteur d'informations.

Fréquence porteuse
La fréquence d'onde électromagnétique sélectionnée pour transmettre des informations. La fréquence de la porteuse optique provient des zones du spectre infrarouge, visible ou ultraviolet.

Détection de porteuse multiple
Méthode d'accès au réseau utilisant la contention similaire à Carrier Sense Multiple.

Accès multiple Carrier Sense avec évitement de collision (CSMA / CA)
Détection d'accès / de collision (CSMA / CD) utilisée par les réseaux LocalTalk. Contrairement à CSMA / CD, dans cette méthode, le nœud d'envoi demande l'autorisation d'envoyer à partir des communications. Il définit des protocoles pour les programmes utilisateur ou d'application.

Carrier Sense Accès multiple / Détection de collision (CSMA / CD)
Méthode d'accès au réseau dans laquelle les nœuds se disputent le droit d'envoyer des données. Si deux nœuds ou plus tentent de transmettre en même temps, ils abandonnent leur transmission jusqu'à ce qu'une période de temps aléatoire de microsecondes se soit écoulée, puis tentent de renvoyer.

Signal de porteuse
Un signal continu, sur lequel sont modulées les données ou tout autre signal qui doit être transmis.

Rapport porteuse / bruit (CNR)
Une quantification du bruit du système analogique. Le rapport, exprimé en décibels, du niveau de la porteuse à celui du bruit dans la bande passante du récepteur avant tout processus non linéaire tel que la limitation d'amplitude et la détection.

Adhésif à la caséine
Une dispersion colloïdale aqueuse de caséine qui peut être préparée avec ou sans chaleur, peut contenir des modificateurs, des inhibiteurs et des liants secondaires pour fournir des propriétés adhésives spécifiques, et comprend une sous-classe, généralement identifiée comme colle de caséine, qui est basée sur un mélange sec de caséine , de chaux et de sels de sodium, mélangés avec de l'eau et préparés sans chaleur.

Catalyseur
Un matériau réactif ajouté pour accélérer le séchage de l'adhésif. Substance ajoutée en petites quantités pour favoriser une réaction, tout en restant elle-même inchangée.

CATÉGORIE 3 (CAT 3)
Le câble de catégorie 3, communément appelé Cat 3 ou fil de station, et moins communément appelé VG ou Voice-grade (comme, par exemple, dans 100BaseVG), est un câble à paire torsadée non blindée (UTP) utilisé dans le câblage téléphonique.

CATÉGORIE 4 (Cat 4)
La catégorie 4, communément appelée Cat 4, est un câble composé de quatre fils de cuivre à paires torsadées non blindées (UTP) avec un débit de données de 16 Mbit / s et des performances allant jusqu'à 20 MHz. Il est utilisé dans les réseaux téléphoniques qui peuvent transmettre la voix et les données jusqu'à 16 Mbit / s.

CATÉGORIE 5 (CAT 5)
Le câble de catégorie 5, communément appelé Cat 5, est un câble à paire torsadée pour transporter des signaux. Ce type de câble est utilisé dans le câblage structuré des réseaux informatiques comme Ethernet. La norme de câble offre des performances allant jusqu'à 100 MHz et convient pour 10BASE-T, 100BASE-TX (Fast Ethernet) et 1000BASE-T (Gigabit Ethernet). Cat 5 est également utilisé pour transporter d'autres signaux tels que la téléphonie et la vidéo. Ce câble est généralement connecté à l'aide de blocs perforés et de connecteurs modulaires. La plupart des câbles de catégorie 5 ne sont pas blindés, reposant sur la conception à paires torsadées de ligne symétriques et la signalisation différentielle pour le rejet du bruit.

CATÉGORIE 5e (CAT 5e)
La spécification de la catégorie 5e améliore la spécification de la catégorie 5 en renforçant certaines spécifications de diaphonie et en introduisant de nouvelles spécifications de diaphonie qui n'étaient pas présentes dans la spécification de la catégorie 5. [13] La bande passante des catégories 5 et 5e est la même (100 MHz) [14] et la construction physique du câble est la même, et la réalité est que la plupart des câbles Cat5 répondent aux spécifications Cat5e, bien qu’ils ne soient pas testés ou certifiés comme tels.

CATÉGORIE 6 (CAT 6)
Le câble de catégorie 6, communément appelé Cat 6, est un câble normalisé pour Gigabit Ethernet et d'autres couches physiques de réseau qui est rétrocompatible avec les normes de câble de catégorie 5 / 5e et de catégorie 3. Par rapport aux Cat 5 et Cat 5e, Cat 6 présente des spécifications plus strictes pour la diaphonie et le bruit du système.

CATÉGORIE 7 (CAT 7)
La norme de câble de catégorie 7 a été créée pour permettre 10 Gigabit Ethernet sur 100 m de câblage en cuivre (également, 10 Gbit / s Ethernet est désormais généralement exécuté sur Cat 6A). Le câble contient quatre paires de fils de cuivre torsadés, tout comme les normes antérieures. Le câble de catégorie 7 peut être terminé soit avec des connecteurs électriques GG8 compatibles 8P45C qui incorporent la norme 8P8C, soit avec des connecteurs TERA. Lorsqu'il est combiné avec des connecteurs GG45 ou TERA, le câble de catégorie 7 est conçu pour des fréquences de transmission allant jusqu'à 600 MHz. [1]

CATÉGORIE 7A
Les câbles de catégorie 7A, introduits par l'amendement 11801 (2) de la norme ISO 2 Edition 2010, sont définis à des fréquences allant jusqu'à 1000 MHz, adaptées à de multiples applications, y compris CATV (862 MHz). Chaque paire offre 1200 MHz de bande passante.

CATÉGORIE 8
Catégorie 8, qui utilisera le connecteur standard 8P8C. La catégorie 8 doit être entièrement rétrocompatible avec la catégorie 6A et inférieure, et sera couverte par la norme ANSI / TIA-568-C.2-1 «Spécifications pour 100 câbles de catégorie 8».

Cathode
L'électrode dans un appareil dans lequel les électrons circulent. Dans une batterie ou une autre source de courant continu, la cathode est la borne positive, mais dans une charge passive, c'est la borne négative.

Cation
Tout ion positif (Exemples: Li +, Ca2 +)

Polymérisation cationique
une polymérisation ionique dans laquelle les porteurs de chaîne cinétique sont des cations. (IUPAC)

Coiffe
Feuille de matériau utilisée seule ou par paires pour le pressage à chaud ou à froid des assemblages à coller.

Calfeutrage
Voir le mastic

Composé de calfeutrage
Voir le mastic

Cdma2000 1xEV
L'EV signifie «Evolution»

Cdma20001xEV-DO
1xEv-DoO signifie «1x-Evoltion-Data Optimized» (ou Evolution-Data uniquement)

Cdma20001xEV-DV
L'EV-DV signifie «1xEvolution-Data and Voice»

CDMA20001xRTT
Le RTT signifie technologie de transmission radio monoporteuse

Distribution au plafond
Système de distribution qui utilise l'espace entre le faux plafond ou plafond suspendu et le plafond structurel pour loger les chemins de câbles horizontaux.

Cellule
La zone géographique desservie par un seul émetteur / récepteur de faible puissance. La zone de service d'un système cellulaire est divisée en plusieurs «cellules». Les cellules peuvent varier en taille en fonction du terrain, des demandes de capacité, etc. En contrôlant la puissance d'émission, les fréquences radio affectées à une cellule peuvent être limitées aux limites de cette cellule.

Relais de cellule
Une technique de commutation de paquets rapide qui utilise des cellules de longueur fixe. Nom générique pour ATM, SMDS et BISDN.

Site cellulaire
L'emplacement où se trouve l'équipement de communication pour chaque cellule. Un site cellulaire comprend généralement des antennes, une structure de support pour ces antennes et un équipement de communication pour connecter le site au reste du système sans fil.

Division des cellules
L'invention concerne un procédé pour augmenter la capacité d'un système sans fil en subdivisant ou en divisant des cellules en deux ou plusieurs cellules plus petites.

Données par paquets numériques cellulaires (CDPD)
Introduit en 1992 par McCaw Cellular, IBM et un groupe de huit autres grandes entreprises cellulaires, le CDPD utilise le temps d'inactivité du système de téléphonie cellulaire analogique pour transmettre des données en paquets à des débits allant jusqu'à 19.2 kb / s.

Isolation cellulaire
Matériau isolant sous forme de mousse ou d'éponge avec les cellules fermées ou interconnectées.

Matériel cellulaire
Un matériau contenant de nombreuses petites cellules dispersées partout. Les cellules peuvent être ouvertes ou fermées.

Plastiques cellulaires
Expansé ou mousse, se compose de cellules fermées individuelles de gaz inerte en suspension dans un milieu plastique, ce qui entraîne une réduction souhaitable de la constante diélectrique.

Polyéthylène cellulaire
Polyéthylène expansé ou «mousse» constitué de cellules individuelles fermées suspendues dans un milieu polyéthylène. Souvent trouvé comme matériau diélectrique dans un câble coaxial.

Cellulose
un polymère naturel trouvé dans le bois et d'autres matières végétales.

Cenélec
Comité européen de normalisation électrotechnique.

Chef d'orchestre central
L'élément conducteur interne dans une structure coaxiale, telle que des contacts centraux.

Longueur d'onde centrale (CW)
La valeur nominale de la longueur d'onde de fonctionnement dans un laser; ainsi, la longueur d'onde définie par une mesure de mode de crête où réside la puissance optique effective. En outre, la moyenne des deux longueurs d'onde mesurées à des points de demi-amplitude du spectre de puissance dans les lasers et les LED.

Centres
Fil, toron ou fibre au centre d'un toron autour duquel les fils sont posés

Membre central
Un matériau situé au milieu d'un câble qui offre une résistance supplémentaire et des propriétés anti-flambage.

Bureau central
L'endroit où les entreprises de télécommunications terminent les lignes des clients et localisent l'équipement de commutation qui interconnecte ces lignes.

Unité centrale de traitement (CPU)
Puce de microprocesseur principale d'un ordinateur personnel (PC).

Membre de force centrale (CSM)
Une tige semi-rigide en verre fibré ou métallique située au centre d'un assemblage de câbles multifibres. Habituellement appelé diélectrique, il fournit une forme directionnelle pour l'enveloppement et la stabilité. Cela empêche les tampons d'être endommagés (sollicitant les fibres) lors de la flexion du câble.

Câblage centralisé
Une configuration de câblage allant de la zone de travail à une connexion croisée centralisée à l'aide de câbles tirants, d'une interconnexion ou d'une épissure dans la salle de télécommunications.

Centrex
Le système de commutation d'un opérateur téléphonique local.

Certificat de conformité (C de C)
Un certificat qui est normalement généré par un service de contrôle de la qualité, qui montre que le produit expédié répond aux spécifications du client.

Rapport de test certifié (CTR)
Un rapport fournissant des données de test réelles sur un câble. Les tests sont normalement exécutés par un service de contrôle de la qualité, ce qui montre que le produit expédié est conforme aux spécifications de test.

Chaines
la partie entière d'une partie d'une macromolécule (ou d'une molécule ou d'un bloc d'oligomère) comprenant une séquence d'unités constitutionnelles entre deux unités constitutionnelles limites, chacune pouvant être soit un groupe terminal, soit un point de ramification. Sauf dans les macromolécules linéaires monocaténaires, la définition de la chaîne peut être quelque peu arbitraire. Une macromolécule cyclique n'a pas de groupes terminaux mais peut néanmoins être considérée comme une chaîne. Le cas échéant, les définitions relatives à la "macromolécule" peuvent également être appliquées à la "chaîne". (IUPAC)

Polymérisation en chaîne
une réaction en chaîne dans laquelle la croissance d'une chaîne polymère se déroule exclusivement par réaction (s) entre monomère (s) et site (s) réactif (s) sur la chaîne polymère de telle sorte que le ou les sites réactifs sont régénérés sur la même chaîne polymère par le fin de chaque étape de croissance. Une polymérisation en chaîne consiste en des réactions d'initiation et de propagation, et peut également inclure des réactions de terminaison et de transfert de chaîne. L'adjectif «chaîne» dans «polymérisation en chaîne» désigne «réaction en chaîne». Dans une polymérisation en chaîne, le degré moyen de polymérisation reste constant avec la conversion du monomère (par exemple, dans des polymérisations radicalaires à l'état stationnaire) ou peut augmenter avec la conversion du monomère (par exemple, dans la formation de polymères vivants). (IUPAC)

Butée de chaîne
Un matériau ajouté pendant le processus de polymérisation pour terminer ou contrôler le degré de la réaction. Cela pourrait entraîner des scellants souples ou un allongement plus élevé.

Transfert de chaîne
Réaction chimique, se produisant généralement pendant les polymérisations en chaîne, dans laquelle l'activité du support de chaîne cinétique est transférée de la macromolécule ou molécule oligomère en croissance à une autre molécule ou à une autre partie de la même molécule. Le transfert de chaîne vers une autre partie de la même molécule est souvent appelé «backbiting». (IUPAC)

Chalking
Empêcher la bonne coalescence du film adhésif en raison des basses températures de l'air, du bois ou de l'adhésif.

Changement de courant
Le courant produit lorsqu'une tension continue est appliquée pour la première fois aux conducteurs d'un câble sans terminaison. Elle est causée par la réactance capacitive du câble et diminue de façon exponentielle avec le temps.

Channel
Un chemin de communication ou le signal envoyé sur ce chemin. Grâce au multiplexage de plusieurs canaux, les canaux vocaux peuvent être transmis sur un canal optique.

Vitrage de canal
La méthode de vitrage dans laquelle les vitres sont placées dans un canal formé de deux butées

Lien de chaîne
Le Channel Link comprend jusqu'à 90 m (295 pieds) de câble horizontal, un cordon de raccordement pour zone de travail, une prise / un connecteur de télécommunications, un point de transition ou un connecteur de consolidation en option et deux connexions dans la salle de télécommunications. Lorsqu'une longueur horizontale maximale de 90 m est utilisée, la longueur totale des cordons de brassage ne doit pas dépasser 10 m (33 pi). Pour les autres longueurs de câblage horizontal, reportez-vous à ANSI / EIA / EIA-568-B.2.

Unité de service de canal
Un appareil qui interface une ligne téléphonique numérique avec un multiplexeur ou un autre appareil numérique pour des communications à haut débit.

Personnage
Une combinaison de chiffres binaires représentant une valeur alphanumérique.

Protocole orienté personnage
Protocole de communication qui répond aux caractères de contrôle spéciaux par opposition aux valeurs de bit individuelles pour le contrôle de fonction.

Impédance caractéristique
L'impédance caractéristique est la mesure de l'impédance d'un support de transmission sur toute sa longueur et sur un spectre de fréquences balayé. Lors de la terminaison du support de transmission, il est important de faire correspondre son impédance caractéristique afin de minimiser les réflexions.

Charger
La quantité d'électricité retenue statiquement dans un condenseur ou sur un conducteur isolé.

courant de charge
Le courant produit lorsqu'une tension continue est appliquée pour la première fois aux conducteurs d'un câble sans terminaison. Elle est causée par la réactance capacitive du câble et diminue de façon exponentielle avec le temps.

Vérification
La formation de légères cassures ou fissures à la surface de l'adhésif.

Cure chimique
Durcissement par réaction chimique. Implique généralement la réticulation d'un polymère.

Résistance chimique
La capacité de l'isolant à résister à l'exposition et aux dommages causés par des produits chimiques et des substances. L'exposition peut aller de l'immersion au contact occasionnel. Six types de produits chimiques de base sont: Acide: peut être organique ou inorganique; ont tendance à se dissocier dans l'eau pour être partiellement ou complètement ionisés en solution; les acides organiques typiques sont l'acide citrique, l'acide carbonique, le cyanure d'hydrogène, l'acide lactique et l'acide salicylique; les acides inorganiques typiques sont l'acide sulfurique, l'acide phosphorique, l'acide nitrique, le sulfure d'hydrogène et l'acide hydrocholir. Alchols: composés organiques de formule générale R-OH, dans laquelle R représente un groupe alkyle et -OH représente un ou plusieurs groupes hudroxle; les composés typiques sont le méthanol, l'éthanol, les glycols et l'isopropanol; utilisé dans les antiseptiques, les sirops contre la toux, les médicaments, les nettoyants, les revêtements, la gomme laque, les colorants, les encres, les additifs pour carburants, les cosmétiques, les parfums et comme matériaux de base pour les plastifiants, les lubrifiants synthétiques. Hydrocarbures aliphatiques; les composés organiques dont les atomes de carbone sont joints en chaînes droites ou ramifiées au lieu de cycles; les composés typiques sont l'essence minérale, le diluant pour peinture, le distillat de pétrole et le cyclohexane; trouvé dans les revêtements à base d'huile et d'alkyde, les pesticides, les huiles pour meubles, les nettoyants et les cosmétiques som. Alcalis: hydroxydes d'un métal alcalin (lithium, sodium, potassium, rubidium, césium, francium, béryllium, magnésium, calcium, strontium, baryum, radium); facilement soluble dans l'eau et forme des solutions basiques, neutralise les acides, forme des sels et de l'eau; les alcalis typiques sont l'hydroxyde de sodium, le bicarbonate de sodium, l'hydroxyde de calcium et le carbonate de calcium. Hydrocarbures aromatiques: composés organiques contenant au moins un cycle de six atomes de carbone, chacun joint à au moins deux autres atomes de carbone; les composés typiques sont le toluène, le xylène, le phénol, le benzène et le styrène; trouvé dans les peintures émail, les décapants de peinture, certains revêtements de laque, dans l'essence, dans les nettoyants pour moteurs, dans les plastiques styréniques, les résines phénoliques, les conservateurs de créosol et certains pesticides. Huiles: décrit une variété de substances fluides graisseuses qui sont généralement des liquides visqueux à température ambiante, moins denses que l'eau, insolubles dans l'eau mais solubles dans l'alcool et généralement inflammables; le large éventail de compositions rend les généralisations inutiles, mais elles peuvent être regroupées; les groupements seraient le pétrole / hydrocarbures, les graisses / huiles et les huiles volatiles; le pétrole / les hydrocarbures sont utilisés comme carburants, solvants et lubrifiants; les graisses / huiles sont utilisées dans les savons, les lubrifiants. Il existe d'autres types supplémentaires non répertoriés.

Chemtrec
Centre d'urgence pour le transport de produits chimiques. Fournit des informations d'urgence sur les matériaux impliqués dans les accidents de transport.

Polyéthylène chloré (CPE)
Une résine d'éthylène polymérisée qui a été traitée ou combinée avec du chlore ou un composé chloré; Un composé de gainage en caoutchouc synthétique.

Polyéthylène chlorosulfoné (CSPE)
Un polymère caoutchouteux utilisé pour les isolants et les vestes. Fabriqué par Dupont sous le nom commercial d'Hypalon.

Foulard
Élingue courte en câble métallique utilisée pour former un nœud coulant autour de l'objet à déplacer ou à soulever

Chroma
Les informations de couleur contenues dans un signal vidéo couleur.

Clé chroma
Processus d'insertion d'un signal vidéo couleur dans un autre signal vidéo couleur.

Dispersion chromatique (CD)
Étalement d'une impulsion lumineuse causée par la différence d'indices de réfraction à différentes longueurs; La variation de la vitesse de la lumière (vitesse du groupe) en fonction de la longueur d'onde. Il provoque l'élargissement des impulsions d'une source laser modulée lors de leur déplacement à l'intérieur de la fibre, jusqu'à un point où les impulsions se chevauchent et le taux d'erreur binaire augmente. Le CD est un facteur limitant dans la transmission à grande vitesse et doit être correctement compensé, ce qui implique des tests appropriés. Une combinaison de matériau et de dispersion de guide d'ondes.

baratte
Le déménagement d'un individu ou d'un groupe d'individus dans un bâtiment de telle sorte que l'espace de travail ou les services vers l'espace de travail doivent être modifiés.

Emballage de cigarette
Ruban isolant enveloppé longitudinalement au lieu de spirale sur un conducteur.

Circuit
Un chemin complet sur lequel les électrons peuvent circuler depuis les bornes négatives d'une source de tension à travers des pièces et des fils jusqu'aux bornes positives de la même source de tension. Lorsque la continuité du circuit est interrompue, on appelle cela un circuit ouvert: quand con

Tailles des circuits
Un terme courant pour la construction de fils de 14 à 10 AWG.

Données à commutation de circuits
Les données à commutation de circuits impliquent de garder un circuit ouvert entre les utilisateurs pendant la durée d'une connexion.

Mil circulaire
L'aire d'un cercle d'un mil [0.001 po] de diamètre; 7.845 x 10¨7 poXNUMX. Utilisé pour exprimer la section transversale du fil.

Zone Mil circulaire (CMA)
Le carré d'un diamètre de conducteur en mils, en millièmes de pouce. Exemple: un conducteur 30 AWG a un diamètre de 10 mils et un CMA de 100. Utilisé pour déterminer la taille des conducteurs.

Sertissage circonférentiel
Le type de sertissage où le sertissage meurt entoure complètement un cylindre, ce qui entraîne des indentations symétriques dans le cylindre. (MIL-STD)

Bardage
Le revêtement optique à faible indice de réfraction entourant le noyau d'un câble à fibre optique qui empêche la lumière de s'échapper du noyau. Le revêtement guide la lumière le long du noyau.

Revêtement (fibre optique)
Une couche de verre (ou autre matériau) entourant le noyau d'une fibre, formant le conduit qui transporte la lumière à travers la fibre. Il a un indice de réfraction légèrement inférieur à celui du noyau.

Porte-pince
Une série de pinces froides disposées et utilisées comme une grande roue. Cela permet à un grand nombre de panneaux d'être serrés et stockés dans une petite zone.

Temps de serrage
La période de temps nécessaire pour qu'un joint acquière suffisamment de résistance pour lui permettre d'être retiré de la pression sans diminution de la résistance à long terme.

Serrage
Rubans de fixation, cordons de laçage et gaines flexibles qui sont utilisés pour le groupage, le harnaisage et le maintien des fils et des câbles. D'autres dispositifs comprennent des attaches ou des pinces en plastique, des tubes en plastique coupés en spirale et des plateaux ou conduits en plastique en forme de U.

Force de serrage
La force totale exercée par un dispositif de serrage sur une ligne de colle.

Tension de serrage
Underwriters Laboratories (UL) évalue la tension de serrage des parafoudres. Plus la cote est basse, meilleure est la protection.

Décolleté
Dans un joint collé, une séparation dans le joint causée par un coin ou une autre action de type ouverture de fissure.

Force de clivage
La force par unité de largeur de la ligne de liaison requise pour produire une séparation progressive par coin ou autre action de type ouverture de fissure de deux adhérents.

Fendre
Une technique dans laquelle une fibre optique est rayée pour produire des surfaces d'extrémité plates qui sont perpendiculaires à l'axe longitudinal de la fibre. Voir scribe.

Cliver et sertir
Une technique d'installation de connecteur, également connue sous le nom de connecteur non poli. La fiche est installée sur le câble avec l'optique dépassant de l'extrémité. Le câble est serti au connecteur et l'optique est coupée aussi près que possible de l'extrémité du connecteur.

Outil Cleave
Dispositif constitué d'une lame de traçage, généralement en diamant ou en carbure de tungstène, utilisée pour entailler une fibre afin de la casser sans provoquer de fracture, de pincement ou d'irrégularité angulaire. Aussi connu sous le nom d'outil couperet ou scribe.

Logiciels
Un nœud qui demande des services réseau à un serveur.

Serveur client
Une technique par laquelle le traitement peut être réparti entre les nœuds demandant des informations (clients) et ceux qui gèrent des données (serveurs).

Agrafe
Raccord pour le serrage de deux parties de câble métallique

horloge
Dans les communications de données, un dispositif qui génère des impulsions de synchronisation espacées avec précision utilisées pour synchroniser les transmissions et enregistrer les temps écoulés.

Horloge
Agencement mécanique de rainures de clavette, d'inserts ou de rainures dans une coque de connecteur ou un insert qui permet d'utiliser des connecteurs de même configuration sans risque d'interconnexion avec le mauvais connecteur d'accouplement. Aussi appelé Keying.

Polyéthylène clorosulfoné (CSPE)
Un polymère caoutchouteux utilisé pour les isolants et les vestes. Fabriqué par DuPont sous le nom commercial d'Hypalon.

Temps d'assemblage fermé
Période d'assemblage pendant laquelle le film adhésif n'est pas exposé à l'air, mais avant le moment où la pression a été appliquée.

Cellule fermée
Une cellule fermée par ses parois et donc non connectée à d'autres cellules.

Matériau à cellules fermées
Matériau cellulaire dans lequel pratiquement toutes les cellules de la masse sont des cellules fermées.

Télévision en circuit fermé (CCTV)
Les transmissions vidéo ne sont pas accessibles au public.

Épissure d'extrémité fermée
Une épissure isolée dans laquelle deux fils ou plus se chevauchent et entrent dans l'épissure par la même extrémité du canon.

Entrée fermée
Conception de contact ou de cavité de contact dans l'insert ou le corps du connecteur qui limite la taille ou la position du contact d'accouplement ou de la carte de circuit imprimé à une dimension prédéterminée. (MIL-STD)

Contact d'entrée fermé
Une interface de connecteur spécialement conçue qui contrôle l'entrée de la broche mâle pour éviter d'endommager le contact femelle.

Placard
Emplacement SYSTIMAX® SCS pour le matériel, les conduits, les panneaux d'alimentation et l'électronique, tels que les multiplexeurs et les concentrateurs.

Placard, Télécommunications
Un espace clos pour loger des équipements de télécommunications, des terminaisons de câbles et des câbles d'interconnexion. Le placard est l'emplacement reconnu de l'interconnexion entre la dorsale et les installations horizontales.

Fermeture
Une opération où tous les fils doivent être couverts et les isolations de la veste sont capturées par un type de cagoule ou de couverture.

Fermeture
Voir fermeture d'épissure.

Co-Location
L'emplacement de deux ou plusieurs antennes sans fil d'entreprises distinctes sur la même structure de support.

Co-oligomère
Un oligomère dérivé de plus d'une espèce de monomère. (IUPAC)

Co-oligomérisation
Oligomérisation dans laquelle un co-oligomère est formé. (IUPAC)

Multiplexage par division de longueur d'onde grossière (CWDM)
S'applique à une plus grande séparation des longueurs d'onde que DWDM. Dans les applications monomodes, CWDM définit une séparation de 20 nm de 1471 nm à 1611 nm. Avec les fibres multimodes, les longueurs d'onde sont de 778, 800, 825 et 850 nm.

enrobage
Matériau appliqué à la surface d'un conducteur pour empêcher la détérioration de l'environnement, faciliter le soudage ou améliorer les performances électriques.

Coaxial
Un câble composé de deux conducteurs disposés concentriquement le long du même axe. Un fil conducteur est entouré d'un isolant, qui est à son tour entouré par l'autre conducteur externe. L'ensemble du câble est enveloppé dans une gaine de protection en plastique. Coaxial est souvent raccourci en Coax (Co-ax) _

Câble coaxial (coaxial)
1) Un câble constitué de deux conducteurs cylindriques avec un axe commun, séparés par un diélectrique .__ 2) Un câble à large bande constitué d'un conducteur interne, d'un diélectrique et d'un blindage externe concentrique. Le câble coaxial est généralement spécifié en termes d'impédance caractéristique, de réponse en fréquence et de retard de propagation .__ 3) Un câble composé d'un conducteur central pour transporter un signal, entouré concentriquement (coaxialement) par un diélectrique isolant et un conducteur extérieur séparé (tresse ou gaine métallique) qui agit comme un bouclier pour le signal.

connecteur coaxial
Un connecteur qui a une construction coaxiale et est utilisé avec un câble coaxial.

Contact coaxial
Un contact ayant deux surfaces conductrices, un contact central et un manchon placé coaxialement.

Ligne coaxiale
Une ligne de transmission constituée d'un conducteur central suspendu dans un tube cylindrique creux avec ou sans support diélectrique. Le tube cylindrique creux est appelé le conducteur extérieur.

Accès multiple par division CODE (CDMA)
CDMA est une technologie numérique qui utilise un signal de faible puissance «étalé» sur une large bande passante. Avec CDMA, un appel téléphonique se voit attribuer un code plutôt qu'une certaine fréquence. En utilisant le code d'identification et un signal de faible puissance, un grand nombre d'appels peuvent utiliser le même groupe de canaux. Certaines estimations indiquent que l'augmentation de la capacité du CDMA par rapport à l'analogique peut aller jusqu'à 20 pour un. L'Association de l'industrie des télécommunications a accordé l'homologation inter-normes CDMA (IS-95).

Coefficient d'expansion
Le coefficient de dilatation linéaire est le rapport entre le changement de longueur par degré et la longueur à 0 ° C.

La cohérence
Les lasers et les LED émettent des ondes lumineuses cohérentes qui sont en phase les unes avec les autres. La cohérence décrit les propriétés de la corrélation entre une seule onde, ou entre plusieurs ondes ou paquets d'ondes. Lorsqu'elles interfèrent, deux ondes peuvent s'additionner pour créer une onde de plus grande amplitude que l'une (interférence constructive) ou se soustraire l'une de l'autre pour créer une onde d'amplitude moindre que l'une ou l'autre (interférence destructive).

Source cohérente
Une source lumineuse qui émet un faisceau de lumière unidirectionnel très étroit d'une seule longueur d'onde (monochromatique).

Ondes cohérentes
Le phénomène lié à l'existence d'une corrélation entre les phases des composantes correspondantes de deux ondes ou entre les valeurs de la phase d'une composante donnée d'une onde à deux instants dans le temps ou deux points dans l'espace.

Cohésion
L'attraction moléculaire qui maintient le corps d'un adhésif ensemble. La force interne d'un adhésif.

Échec de la cohésion (cohésive)
Rupture d'un assemblage collé dans lequel la séparation apparaît visuellement être dans l'adhésif ou l'adhérent.

Blocage cohésif
Voir blocage.

Échec cohésif
Condition de rupture d'adhérence dans laquelle l'adhésif se désagrège.

Force cohésive
La capacité de l'adhésif à coller en lui-même pendant la phase humide. Le terme force de cohésion s'applique également à la résistance interne de l'adhésif séché.

bobine
Un conducteur enroulé dans une configuration hélicoïdale / de section transversale uniforme.

Effet de bobine
L'effet inductif présenté par un bouclier enroulé en spirale, en particulier au-dessus des fréquences audio.

Cordon enroulé
Câble formé sous la forme d'un ressort en enroulant le câble autour d'un mandrin et thermofixé dans la forme (également appelé cordon rétractile). Cela permet l'extension d'un cordon enroulé à une longueur de 3 à 5 fois sa longueur au repos. Un cordon enroulé reviendra généralement, après avoir été étendu et relâché, à une longueur similaire à sa longueur d'origine au repos.

Courbure à froid
Procédure d'essai en laboratoire dans laquelle un échantillon de fil ou de câble est enroulé autour d'un mandrin d'une taille spécifiée à une température spécifiée pendant un nombre donné de tours à une vitesse donnée et examiné pour les défauts.

Mélange froid
Test réalisé en frappant un tube autour d'un mandrin ou en le pliant dans un arc à basse température

Test de mélange à froid
Test pour mesurer la capacité d'un câble à résister à des températures froides.

Flux froid
1) Déformation permanente de l'isolation due aux forces mécaniques, sans l'aide d'un adoucissement thermique du matériau isolant .__ 2) Déformation de l'isolation due à une force mécanique ou à une pression (non due à un adoucissement thermique).

Joint froid
Un joint soudé réalisé avec une chaleur insuffisante.

Presse à froid
Une presse hydraulique ou pneumatique conçue pour presser des panneaux collés ou plaqués sans apport de chaleur.

Pressage à froid
Une opération de collage dans laquelle un assemblage est soumis à une pression sans application de chaleur.

Test à froid
Tout essai visant à déterminer les performances des câbles pendant ou après la soumission à une basse température spécifiée pendant une durée spécifiée.

Travail à froid
Le durcissement et la fragilisation d'un métal par une action de flexion répétée.

Adhésif durcissant à froid
Un adhésif qui durcit sans application de chaleur.

Backbone replié
Cette architecture est une topologie de dorsale où les concentrateurs de câblage situés au niveau du sol sont attachés dans une configuration en étoile à un concentrateur de commutation central haute performance.

Collimation
Un procédé dans lequel un faisceau de rayonnement divergent ou convergent est converti en un faisceau avec la divergence minimale possible, de préférence parallèle.

Collision
Événement qui se produit lorsque les données de deux appareils connectés à un bus commun sont placées sur le bus en même temps. En Ethernet, cela génère généralement une retransmission.

Colophane
Voir colophane.

Couleur
La couleur particulière d'un ruban, lorsque l'on regarde le support, quelle que soit la couleur de l'adhésif.

Éclat de couleur
8 à 10 cycles de sous-porteuse de 3.68 MHz qui sont ajoutés au porche arrière de l'horizontale Sync Pulse. Le Color Burst est utilisé pour synchroniser les éléments de couleur d'un signal vidéo couleur.

Code couleur
Un système de couleurs pour l'identification des fils ou des circuits par l'utilisation de couleurs unies, de rayures ou de fonctionnement en surface

Code de couleurs
Un système d'identification des terminaux et des appareils associés. (MIL-STD)

Phase de couleur
La relation de synchronisation entre les parties de luminance et de chrominance d'un signal vidéo couleur composite.

Stabilité de la couleur
La capacité d'un ruban à conserver sa couleur d'origine, en particulier lorsqu'il est exposé à la lumière.

Sous-porteuse de couleur
La sous-porteuse de 3.58 MHz qui transmet des informations de couleur.

Peigne Macromolécule
Macromolécule comprenant une chaîne principale à partir de laquelle de longues chaînes émanent à intervalles approximativement réguliers. (IUPAC)

Polymère de peigne
Une substance composée de macromolécules en peigne. (IUPAC)

Carburant
Matériaux qui brûlent

Venez
Dispositif de prise temporaire sur un câble métallique

Bâtiment commercial
Un bâtiment ou une partie de celui-ci, destiné à un usage de bureau.

Service de radio mobile commerciale
La classification réglementaire que la Federal Communications Commission utilise pour régir tous les fournisseurs de services sans fil commerciaux, y compris les services de communications personnelles, cellulaires et la radio mobile spécialisée améliorée.

Câblage d'axe commun
Dans les constructions de câbles multiples, une torsion de tous les conducteurs autour d'un axe commun avec deux groupes de conducteurs alors sélectionnés comme paires. Cette pratique donne des constructions de diamètre plus petit que ne le fait une construction d'axe séparé, mais tend à donner une plus grande sus

Transporteur public
Une organisation qui fournit des systèmes de communications téléphoniques, télégraphiques, télex et de données réglementés.

Mode commun
Bruit causé par une différence de potentiel de terre. En mettant à la terre à chaque extrémité plutôt qu'aux deux extrémités (généralement mise à la terre à la source), on peut réduire ces interférences.

Courant de mode commun
La composante du courant de signal qui induit des champs électriques et magnétiques qui ne s'annulent pas. Par exemple; dans un circuit avec un conducteur de signal sortant et un conducteur de masse, le courant de mode commun est la composante du courant de signal total qui circule dans le même sens sur les deux conducteurs. Il s'agit de la principale source d'EMI dans de nombreux systèmes électroniques.

Interférence de mode commun
Interférence apparaissant entre les fils de signal ou les bornes d'un circuit de mesure et la masse.

Mode commun Taux de réjection
Le rapport de la tension d'interférence de mode commun à l'entrée d'un circuit à la tension d'interférence correspondante à la sortie. Ce rapport exprime la capacité du dispositif à rejeter l'effet d'une tension qui est appliquée simultanément aux deux bornes d'entrée. Un rapport élevé est souhaitable.

Brin commun
Brin galvanisé en fil de fer galvanisé dont le grade est le fer ordinaire

Communications
Le transfert électronique d'informations entre les points d'origine et de réception. Comprend toutes les interfaces manuelles et machine nécessaires pour terminer le transfert.

Transporteur commun de communications
Aux États-Unis, une entreprise privée réglementée par le gouvernement qui fournit au grand public des installations de services de télécommunications; par exemple, une compagnie de téléphone ou de télégraphe.

Réseau de communication
Complexe d'équipements de communication de données, de liaisons de données et de canaux qui connectent un ou plusieurs systèmes de traitement de données.

Protocole de communication
Les règles qui régissent le comportement et les attributs du matériel et des logiciels tels qu'ils s'appliquent aux communications de données.

Serveur de communications
Un appareil qui agit comme une passerelle vers des lignes de communication en dehors des limites normales d'un bâtiment ou vers un autre appareil de communication. Le serveur peut autoriser l'accès à plusieurs lignes par n'importe quel nombre d'utilisateurs sur un réseau. Parfois appelé pool de modems.

Télévision par antenne communautaire (CATV)
Supposé être la télévision par câble, CATV utilise la fibre et les médias coaxiaux pour fournir des services vocaux, vidéo ou de données.

Conducteur compact
Conducteur toronné enroulé pour déformer les fils ronds afin de remplir les interstices normaux entre les fils d'un toron.

Compatibilité
La capacité de matériaux différents à exister à proximité ou en contact mutuels sans changer leurs propriétés physiques ou électriques.

Entreprise de services locaux concurrente (ESLC)
Une entreprise qui fournit son propre réseau et la commutation en concurrence avec l'ESLT déjà établie. Une société de circonscription nouvellement créée en concurrence directe avec l'ESLT pour le marché du transport de télécommunications dans une région donnée. Aussi connu sous le nom de fournisseur d'accès concurrentiel (CAP).

Composant
Un élément électronique de base généralement emballé sous une forme discrète avec deux fils de connexion ou plus ou des plots métalliques. Les composants sont destinés à être connectés ensemble, généralement par soudure à une carte de circuit imprimé, pour créer un circuit électronique.

Fil composite (plaqué)
Un fil ayant un noyau d'un métal avec une enveloppe extérieure fusionnée de différents métaux.

Câble composite
Un câble composé d'au moins deux types ou tailles de fils différents.

Conducteur composite
Deux ou plusieurs brins de métaux différents assemblés et fonctionnant en parallèle.

Polymère composite
Un plastique chargé ou renforcé

Deuxième ordre composite (CSO)
Une distorsion de signal analogique qui peut entraîner une altération visuelle de la qualité de l'image, par exemple, une ligne diagonale roulante ou intermittente sur l'écran du téléviseur.

Synchronisation composite
Un signal mixte composé de Composite Sync, Color Burst et Video.

Triple beat composite (CTB)
Combinaison de distorsions causées par des non-linéarités générées par des amplificateurs et d'autres composants dans un réseau de télévision par câble traitant de nombreux signaux RF.

Hétérogénéité compositionnelle
La variation de la composition élémentaire d'une molécule à l'autre se trouve généralement dans les copolymères. (IUPAC)

Composé
Matériau isolant ou gainant fabriqué en mélangeant deux ingrédients ou plus.

Compression
Toute technique permettant de réduire une exigence de bande passante de transmission en réduisant le flux de données nécessaire pour véhiculer les informations. Les normes de compression sont identifiées par MPEG.

Câble de compression
Un câble de type tuyau dans lequel le fluide sous pression est séparé de l'isolant par une membrane ou une gaine.

Connecteur de compression
Connecteur serti par une force appliquée de l'extérieur; le conducteur est également serti par une telle force à l'intérieur du corps de connecteur en forme de tube. Les connecteurs à compression sont en contact très intime avec les deux extrémités des conducteurs à épisser.

Moulage par compression
Une méthode de moulage des thermodurcissables. Le composé (généralement préchauffé) est placé dans un moule ouvert, le moule est fermé et la chaleur et la pression sont appliquées jusqu'à ce que le matériau soit durci. Ce procédé peut également être utilisé avec des matériaux en caoutchouc synthétique.

Joint de compression
Un joint qui est atteint par une force de compression sur le matériau d'étanchéité.

Réseau informatique
Un ensemble d'ordinateurs connectés par un réseau de communication de données.

Téléphonie informatique
L'ajout de l'intelligence informatique à la réalisation, la réception et la gestion des appels téléphoniques.

Concentration
Fonction d'acheminement des informations à partir d'un certain nombre de liaisons de communication vers un plus petit nombre de liaisons de plus grande capacité et fournissant le flux inverse de moins en plus de liaisons. Un appareil qui remplit cette fonction est généralement appelé un concentrateur. Contrairement au multiplexeur, le concentrateur est un appareil programmable.

concentrateur
Dispositif programmable qui achemine les informations d'un certain nombre de liaisons de communication vers un plus petit nombre de liaisons de plus grande capacité et fournit le flux inverse de moins en plus de liaisons.

Concentrique
Un noyau central entouré d'une ou plusieurs couches de brins enroulés en hélice dans un arrangement géométrique rond fixe.

Pose concentrique
Conducteur de câble composé d'un conducteur central entouré d'une ou plusieurs couches de fils ou conducteurs isolés disposés en hélice.

Brin concentrique
Un fil qui se compose d'un fil central ou d'un noyau entouré d'une ou plusieurs couches de fils en spirale.

Conducteurs multibrins concentriques
Fabriqué selon les normes ASTM, ICEA et CSA. Les conducteurs de type d'installation fixe les plus courants sont: 1) Réduction du diamètre rond-no: 2) Réduction du diamètre comprimé d'environ 3%; 3) Réduction du diamètre compact d'environ 10%.

Échouage concentrique
1) Un fil central entouré d'une ou plusieurs couches de brins enroulés en hélice dans un arrangement géométrique rond fixe .__ 2) Toronnage dans lequel les filaments individuels sont enroulés en couches autour d'un noyau central. En règle générale, chaque couche après la première comporte six brins de plus que la couche précédente et est appliquée dans une direction contra-hélicoïdale à celle de la couche en dessous.

Câble concentrique
Un conducteur à couche concentrique, ou un câble à conducteurs multiples composé d'un noyau central entouré d'une ou plusieurs couches de conducteurs isolés disposés en hélice.

Concentricité
Dans un fil ou un câble, la mesure de l'emplacement du centre du conducteur par rapport au centre géométrique de l'isolant. Exprimé en pourcentage.

Condensation
Une réaction chimique dans laquelle deux molécules ou plus se combinent avec la séparation (ou la libération) d'eau ou d'une autre substance simple. Si un polymère se forme, le processus est appelé polycondensation.

Polymère de condensation
Un dans lequel deux molécules ou plus se combinent entraînant l'élimination de l'eau ou d'autres molécules simples, le processus étant répété pour former une molécule à longue chaîne.

Temps de conditionnement
Voir le temps de conditionnement des articulations. (Voir aussi temps de durcissement et temps de prise.)

Conditions, ambiant
Température, humidité, lumière du soleil, etc. qui existent dans la zone entourant la liaison, normalement température ambiante, pression atmosphérique, lumière du jour, etc.

Polymérisation par condnsation
Une réaction dans laquelle des molécules de monomère avec au moins deux groupes fonctionnels se combinent et éliminent l'eau (ou une autre molécule simple) pour former un polymère

Conductance
1) La réciproque de la résistance. C'est le rapport du courant traversant un matériau à la différence de potentiel à ses extrémités .__ 2) La capacité d'un conducteur à porter une charge électrique. Le rapport du flux de courant à la différence de potentiel à l'origine du flux. La réciproque de la résistance.

Émissions conduites
Les EMI potentielles générées à l'intérieur de l'équipement et transmises par les lignes d'E / S, les lignes électriques ou les câbles de commande.

Susceptibilité conduite
L'EMI qui se couple de l'extérieur de l'équipement à l'intérieur de l'équipement via les câbles d'E / S, les lignes électriques ou les fils de signal.

Élastomère conducteur
Un matériau de type caoutchouc contenant de la poudre métallique ou de petites particules pour conduire l'électricité afin d'atteindre une efficacité de blindage spécifiée.

Conductivité
Capacité d'un matériau à transporter du courant électrique qui est généralement exprimée en pourcentage de la conductivité du cuivre (le cuivre étant à 100%).

Conducteur
1) Un matériau porteur de courant électrique tel qu'un fil de cuivre; l'élément conducteur dans un fil électrique ou un connecteur coaxial .__ 2) Un fil isolé apte à transporter du courant électrique .__ 3) Un conducteur est une tige mince ou un filament de métal étiré de section circulaire ou un groupe de telles tiges ou filaments non isolés d'un un autre, apte à transmettre un courant électrique.

Matériau du conducteur
Type de métal utilisé pour fabriquer du fil pour conducteurs. Le matériau le plus couramment utilisé est le cuivre ETP (généralement appelé cuivre). Une qualité spéciale de cuivre est le cuivre OFHC, qui est du cuivre à haute conductivité sans oxygène. Les alliages de cuivre sont utilisés pour les applications nécessitant une résistance supérieure ou une durée de vie plus longue ou une plus grande fiabilité. Ces alliages sont normalement du bronze au cadmium (également appelé cuivre au cadmium). Les alliages les moins fréquemment utilisés sont le cuivre cadmium-chrome, le bronze phosphoreux et le bronze silicone.

Bouclier de conducteur
Une extrusion de matériau thermos noir semi-conducteur sur le conducteur pour fournir une interface lisse avec l'isolant pour une répartition uniforme de la contrainte électrique.

Arrêt du conducteur
Un dispositif sur une borne, une épissure, un contact ou un outil utilisé pour empêcher une extension excessive du corps du conducteur.

Conducteur échoué
Fils pleins torsadés ensemble ou groupes de fils solides torsadés qui sont ensuite torsadés ensemble. Les types les plus courants de conducteurs toronnés sont 7 fils torsadés (7 torons) ou 16 fils torsadés (16 torons) ou 19 fils torsadés (19 torons). Les autres torons sont 37 fils torsadés, 63 fils torsadés et 127 fils torsadés. Les conducteurs toronnés concentriques sont torsadés en couches progressives de 6 fils autour de 1 fil (7 torons), ou 12 fils autour de 6 fils autour de 1 fil (19 torons) et 18 fils autour de 12 fils autour de 6 fils autour de 1 fil (37 torons). Les conducteurs multibrins sont torsadés ensemble en une seule fois plutôt qu'en couches. Les conducteurs toronnés Buch sont généralement soit 16, 19, 26, 28, 37 ou 40 fils torsadés. L'AWG fini (jauge) d'un conducteur est déterminé par le nombre de brins (de fil) basé sur l'AWG du fil lui-même. Par exemple, 7 brins d'un fil 34 AWG donneront un conducteur 26 AWG. Une liste complète des combinaisons de torons et AWG peut être trouvée dans notre tableau des conducteurs échoués.

Chef d'orchestre, plat
Un conducteur rectangulaire plus large que haut.

Canal
Un tuyau en métal, en plastique ou en argile utilisé pour l'installation de câbles de communication ou d'alimentation entre deux ou plusieurs emplacements.

Conduit (chemin de câbles électrique)
Un chemin de roulement métallique ou non métallique rigide ou flexible de section transversale circulaire à travers lequel des fils et des câbles peuvent être tirés ou logés.

Pénétromètre à cône
Un instrument pour mesurer la dureté relative de matériaux souples déformables.

configuration
Le nombre, l'espacement et la disposition des contacts dans un connecteur. (MIL-STD). Structure chimique associée produite par la fabrication et la rupture de liaisons de valence primaires.

Unité de base de configuration
Unité répétitive constitutionnelle dans une macromolécule régulière (ou oligomère ou bloc), dont la configuration est définie au moins au niveau d'un site de stéréoisomérie dans la chaîne principale. (IUPAC)

Unité répétitive de configuration
Le plus petit ensemble d'unités de base configurationnelles successives qui prescrit une répétition configurationnelle à un ou plusieurs sites de stéréoisomérie dans la chaîne principale d'une macromolécule régulière (ou oligomère ou bloc). (IUPAC)

Séquence de configuration
Tout ou partie d'une chaîne comprenant une ou plusieurs espèces d'unités configurationnelles dans une séquence définie. Notez que les séquences de configuration comprenant deux unités de configuration sont appelées diads, celles comprenant trois triades d'unités de configuration, et donc une. Dans l'ordre croissant de la longueur des séquences, ils sont appelés tétrades, pentades, hexades, heptades, octades, nonads, décades, etc. (IUPAC)

Unité de configuration
Une unité constitutionnelle ayant au moins un site de stéréoisomérie. (IUPAC)

Sertissage confiné
Un sertissage qui reste dans les limites du diamètre extérieur du canon d'origine.

Conformabilité
La capacité du ruban à s'ajuster parfaitement ou à établir un contact essentiellement complet avec la surface d'un objet irrégulier sans se froisser ni se plier.

Câble conformable
Voir Câble semi-flexible.

Tambour conique
Tambour de levage rainuré de diamètre conique

Bloc de connexion
Un bloc en plastique ignifuge contenant une borne de câblage métallique (pinces rapides) qui établit une connexion électriquement étanche entre le câble et le fil d'interconnexion; Un dispositif d'interconnexion utilisé dans les télécommunications et les applications LAN constitué de plusieurs points pour la connexion de fil. Certains blocs de connexion courants sont le bloc 66, le bloc 110, le bloc BIX et le bloc Krone.

Matériel de connexion
1) Un dispositif fournissant des terminaisons de câbles mécaniques entre deux extrémités de câble; 2) Voir Cross Connect.

liens
Le chemin électrique continu entre 2 points ou plus dans lequel le courant circule. Le chemin est construit avec des pièces métalliques, telles que du fil de cuivre, des contacts, des terminaisons, des épissures et des contacts d'accouplement des connecteurs.

connecteur
Un dispositif utilisé pour connecter physiquement et électriquement deux conducteurs ou plus. Également utilisé pour connecter physiquement le câble à l'équipement.

Assemblage du connecteur
Comprend le boîtier et le contact ainsi que des composants supplémentaires tels que le matériel utilisé pour maintenir l'ensemble ensemble et / ou faire de l'ensemble un connecteur fonctionnel.

Discontinuité du connecteur
Un changement ohmique de la résistance de contact.

Connecteur électrique
Dispositif, qu'il s'agisse d'une fiche ou d'un réceptacle, utilisé pour terminer ou connecter les conducteurs de fils (individuels ou en câbles) et qui fournit un moyen de poursuivre les conducteurs vers un connecteur ou une carte de circuit imprimé correspondant. (MIL-STD).

Insertion de connecteur
Cette partie qui maintient les contacts dans leur disposition appropriée et les isole électriquement les uns des autres et de la coque.

Perte d'insertion du connecteur (atténuation)
La perte de puissance dans une paire de connecteurs accouplés.

Perte de retour du connecteur
Quantité de puissance réfléchie du connecteur à l'interface du connecteur, généralement exprimée en décibels.

Jeu de connecteurs, électrique
Deux connecteurs séparés ou plus, un connecteur à fiche et un connecteur de prise, conçus pour être accouplés. L'ensemble peut comprendre des connecteurs mixtes accouplés ensemble, tels qu'une fiche de connecteur et une prise de connecteur factice, ou une prise de connecteur et une fiche électrique. (MIL-STD).

Shell de connecteur
Le boîtier extérieur d'un connecteur dans lequel le matériau diélectrique et les contacts sont assemblés. (MIL-STD)

Câble de contrôle
Un câble multiconducteur conçu pour fonctionner dans des circuits de commande ou de signal.

Consignation
Un processus où les clients fournissent au fabricant toutes les pièces et tous les matériaux. Le fabricant fabrique ensuite les produits et livre les assemblages ou câbles terminés au client. Parfois appelé kitted._

Cohérence
La propriété d'un adhésif liquide en vertu de laquelle il a tendance à résister à la déformation.

Consolidation
Une étape du processus de fabrication de la fibre optique au cours de laquelle la tige d'appât est retirée et la silice restante est chauffée à des températures élevées (frittage) pour chasser les impuretés et l'eau et ne laisser qu'une tige de verre pur.

Point de consolidation
Un emplacement pour l'interconnexion entre des câbles horizontaux s'étendant d'une salle de télécommunications et des câbles horizontaux s'étendant vers des prises / connecteurs de télécommunications.

Constantan
Un alliage utilisé dans la fabrication de fils de thermocouples. Un alliage de cuivre, de nickel, de manganèse et de fer.

Hétérogénéité constitutionnelle
La variation de constitution de molécule en molécule dans les polymères avec des molécules uniformes par rapport à la composition élémentaire. (IUPAC)

Unité de répétition constitutionnelle
La plus petite unité constitutionnelle dont la répétition constitue une macromolécule régulière (ou molécule ou bloc d'oligomère). (IUPAC)

Séquence constitutionnelle
Tout ou partie d'une chaîne comprenant une ou plusieurs espèces d'unités constitutionnelles dans une séquence définie. Notez que les séquences constitutionnelles comprenant deux unités constitutionnelles sont appelées diades, celles comprenant trois triades d'unités constitutionnelles, et donc une. Dans l'ordre croissant de la longueur des séquences, ils sont appelés tétrades, pentades, hexades, heptades, octades, nonads, décades, etc. (IUPAC)

Unité constitutionnelle
Atome ou groupe d'atomes dans une macromolécule ou molécule d'oligomère, comprenant une partie de la chaîne avec ses atomes pendants ou groupes d'atomes, le cas échéant. (IUPAC)

Construction
Conception du câble métallique, y compris le nombre de torons, le nombre de fils par toron et la disposition des fils dans chaque toron

Contact
L'élément conducteur dans un connecteur qui établit un contact réel dans le but de transférer de l'énergie électrique. (MIL-STD) Généralement, dans un connecteur mâle, le contact est une broche et dans un connecteur femelle, c'est une prise.

Adhésif de contact
L'adhésif qui est appliqué sur les deux adhésifs et après un temps d'assemblage ouvert spécifié développera instantanément une liaison lorsqu'une pression ferme mais non soutenue est appliquée.

Alignement des contacts
Définit le jeu radial global que les contacts doivent avoir dans la cavité de l'insert afin de permettre l'auto-alignement des contacts accouplés. Parfois appelé quantité de flotteur de contact.

Angle de contact (collage)
L'angle entre le fil ou le fil de connexion et la plage de connexion.

Angle de contact (soudure)
L'angle d'un congé de soudure qui est enfermé entre un plan qui est tangent à la surface de soudure / métal de base et un planétaire qui est tangnet à l'interface soudure / air.

Zone de contact
La zone en contact entre deux conducteurs, deux contacts ou un conducteur et un contact permettant la circulation de l'électricité. (MIL-STD)

Arrangement de contact
Le nombre, l'espacement et la disposition des contacts dans un connecteur. (MIL-STD)

Adhésif de liaison de contact
Synonyme d'adhésif de contact.

Contact Cavité
Un trou défini dans l'insert de connecteur ou le boîtier dans lequel le contact doit s'insérer.

Contacter Chatter
Connecteurs ohmiques discontinuités.

Durabilité des contacts
Le nombre de cycles d'insertion et de retrait qu'un connecteur doit être capable de supporter tout en restant dans les niveaux de performance de la spécification applicable.

Contact Force d'engagement et de séparation
1) La force nécessaire pour engager ou séparer les broches et les contacts de prise lorsqu'ils sont dans et hors des inserts de connecteur. Les valeurs sont généralement établies pour les forces maximales et minimales. Les niveaux d'acceptation des performances varient selon les spécifications et / ou les exigences du client .__ 2) Force nécessaire pour engager ou séparer les contacts d'accouplement. (MIL-STD)

Contact Femme
Un contact ayant une extrémité d'engagement qui acceptera l'entrée d'un contact pin. (MIL-STD) Aussi appelé contact de prise

Contacter Float
Jeu latéral global et / ou déplacement angulaire des contacts à l'intérieur de la cavité d'insert. (MIL-STD)

Contactez Hermaphroditic
Une conception de contact qui est une combinaison broche et prise et qui s'accouple avec d'autres contacts de même conception. (MIL-STD) Les deux éléments d'accouplement sont exactement identiques au niveau de leur face d'accouplement.

Trou d'inspection de contact
Un trou dans la partie arrière cylindrique du contact permet de vérifier la profondeur à laquelle un fil a été inséré.

Longueur de contact
La distance de déplacement effectuée par un contact en contact avec un autre lors de l'insertion et du retrait d'un connecteur.

Contact Homme
Un contact ayant une extrémité d'engagement qui entre dans le contact de prise. (MIL-STD) Un contact de type mâle, généralement conçu pour s'accoupler avec une prise ou un contact femelle. Il est normalement connecté au côté «mort» d'un circuit. Aussi appelé Pin Contact

Placage de contact
Revêtement métallique appliqué sur le métal de contact de base pour fournir la résistance de contact et / ou la résistance à l'usure requise.

Pression de contact
La force que les surfaces de contact exercent l'une contre l'autre.

Résistance de contact
1) Résistance électrique d'une paire de contacts engagés. La résistance peut être mesurée en Ohms ou en millivolts à un courant spécifié sur les contacts engagés. (MIL-STD) __ 2) Mesure de la résistance électrique des contacts accouplés lorsqu'ils sont assemblés dans un connecteur dans des conditions d'utilisation normales. La résistance électrique est déterminée en mesurant de l'arrière de la zone électrique d'un contact à l'arrière de la zone électrique du contact d'accouplement (à l'exclusion des deux sertissages) tout en transportant un courant d'essai spécifié.

Contacter le retenu
Un dispositif soit sur le contact soit dans l'insert pour retenir le contact dans un insert ou un corps. (MIL-STD)

Conservation des contacts
Charge axiale dans l'une ou l'autre direction à laquelle un contact peut résister sans être délogé de sa position normale à l'intérieur d'un insert ou d'un corps. (MIL-STD)

Contact Force de séparation
La force requise pour séparer une paire de contacts entièrement accouplés.

Épaule de contact
La partie à collerette du contact qui limite sa course dans l'insert.

Taille du contact
Un numéro attribué indiquant la taille de l'extrémité engageant le contact. (MIL-STD

Espacement des contacts
La distance entre les axes des zones de contact adjacentes.

Effacer les contacts
La distance de déplacement (engagement électrique) effectuée par un contact avec un autre pendant son engagement ou sa séparation ou pendant l'accouplement ou la désaccouplement des moitiés de connecteur. (MIL-STD)

Contact
Les éléments conducteurs d'un dispositif de connexion qui sont conçus pour fournir une connexion traversante séparable dans une situation de câble à câble, de câble à boîte ou de boîte à boîte.

Continuity
(1) Un chemin continu pour la circulation du courant dans un circuit électrique. (2) Un chemin ininterrompu pour le flux de courant électrique dans un circuit.

Contrôle de continuité
Un test pour déterminer si le courant électrique circule en continu sur toute la longueur d'un seul fil dans un câble ou un conducteur central d'un assemblage de câbles.

Test de continuité
Un test qui montre que le chemin optique est continu sans interruption.

Courbure continue
Mouflage du câble métallique sur les poulies et les tambours afin qu'il se plie dans la même direction, par opposition à la courbure inversée

Courant nominal continu
Le courant alternatif ou continu RMS désigné que le connecteur peut transporter en continu dans des conditions spécifiées.

Température de fonctionnement continue
Température maximale à laquelle un composant maintiendra une performance de durée de vie acceptable, basée sur une prédiction de vieillissement accéléré

Vulcanisation continue
Extrusion et durcissement simultanés de matériaux de revêtement élastométriques.

Onde continue (CW)
L'énergie est émise par un module en continu, plutôt que par de courtes impulsions. Les applications CW nécessitent que le laser soit allumé à tout moment. Sortie constante d'une source optique active mais non modulée par un signal.

Contre-hélicoïdal
Câble en spirale dans une direction opposée à la couche précédente à l'intérieur d'un fil ou d'un câble.

Câble de commande
Un câble multiconducteur conçu pour fonctionner dans des circuits de commande ou de signal.

Coffre à environnement contrôlé (CEV)
Une voûte renforcée conçue pour fournir une zone souterraine écologiquement stable pour abriter les équipements de transmission à fibre optique et l'électronique pour la commutation, la surveillance, l'alimentation de secours, les terminaux distants, etc.

Câble à impédance contrôlée
Ensemble de deux conducteurs isolés ou plus où les mesures d'impédance entre les conducteurs respectifs sont maintenues essentiellement constantes sur toute la longueur.

Convection
Un transport, ou transfert de chaleur ou d'électricité par des particules de matière en mouvement. Le transfert de chaleur par mouvement d'air chaud. Souvent utilisé en conjonction avec un rayonnement infrarouge pour réduire l'effet de l'ombre IR.

Corde de convoyeur
Câbles parallèles sans fin utilisés pour transporter du matériel

Coplanarité
La distance entre le fil le plus bas et le fil le plus élevé lorsque le connecteur est posé à sa place.

Copolène
Un matériau diélectrique, composé de polyisobutylène et de polystyrène développé comme substitut du polystyrène. Cependant, le polyéthylène est plus couramment utilisé à la place du copolène.

copolymère
Un composé résultant de la polymérisation de deux monomères différents.

copolymérisation
Polymérisation dans laquelle un copolymère est formé. (IUPAC)

Cuivre
Le conducteur électrique le plus utilisé dans les fils et câbles. Certains des types courants de cuivres électriques et d'alliages de cuivre sont:

Cuivre et alliages de cuivre
Le conducteur électrique le plus utilisé dans les fils et câbles. Le cuivre et ses alliages sont largement utilisés pour les contacts et les connecteurs. Le cuivre a la meilleure conductivité des métaux communs (non précieux). Le cuivre et les alliages de cuivre offrent une excellente résistance à la corrosion, une conductivité thermique de la cuisse et une facilité de fabrication, d'assemblage et de formage.

Gaine de cuivre
Acier avec un revêtement de cuivre soudé à celui-ci avant étirage par opposition à cuivré. Synonyme de Copperweld.

Fil d'acier recouvert de cuivre
Un fil ayant une âme en acier et un revêtement extérieur en cuivre.

Cuivre soudé
Fil d'acier recouvert de cuivre. Cuivre et acier soudés ensemble. Le nom commercial de Flexo Wire Division (Copperweld Steel Corp.) pour leurs conducteurs en acier revêtus de cuivre.

Corde
Un petit câble isolé flexible.

Jeu de cordons
Cordons portables équipés d'un dispositif de câblage à une ou aux deux extrémités

Cordon, Télécommunications
Un câble utilisant des conducteurs toronnés pour plus de flexibilité comme dans les cordons de distribution ou les cordons de ligne. Les cordons de ligne peuvent également utiliser des conducteurs de guirlandes.

Cordage
Câbles épanouis à tampon serré utilisés pour construire des cordons de brassage (cavaliers). En interne, les fibres sont normalement une ou deux fibres revêtues de 900 microns. Le terme «zipcord» décrit un cordon à deux fibres pour permettre à deux fiches séparées d'avoir leur propre décharge de traction.

Cordons
Une courte longueur de fil de cuivre ou de câble à fibre optique avec des connecteurs à chaque extrémité. Utilisé pour connecter l'équipement au câblage ou pour connecter des segments de câblage (interconnexion).

Cordon
Cordons portables équipés d'un dispositif de câblage à une ou aux deux extrémités.

Noyau
(1) Dans les câbles, terme utilisé pour exprimer un composant ou un assemblage de composants sur lesquels d'autres matériaux sont appliqués, tels que des composants supplémentaires, un blindage, une gaine ou une armure; (2) Dans les fibres optiques, la section en verre ou en plastique transparent à indice de réfraction élevé à travers lequel la lumière se propage par réflexions internes.

Concentricité du noyau
Une mesure de la relation entre le centre géométrique du coeur d'une fibre optique et le centre géométrique de la gaine, ou à quel point le coeur est centré.

Ellipticité du noyau
Mesure de la non-rondeur du noyau.

Ovalité du noyau
Un rapport des diamètres minimum aux diamètres maximum du cœur dans une fibre optique, ou la circonférence du cœur.

Ligne de carottage
Câble métallique utilisé pour faire fonctionner l'outil de carottage pour prélever des carottes lors du forage d'un puits

Couronne
1) Une décharge résultant d'un claquage électrique partiel de la tension dépassant une certaine valeur de claquage .__ 2) Une décharge due à l'ionisation de l'air autour d'un conducteur due à un gradient de potentiel dépassant une certaine valeur critique.

Tension d'extinction Corona (CEV)
La tension en dessous de laquelle les impulsions corona initiées précédemment cessent.

Résistance Corona
Durée pendant laquelle l'isolant résistera à un niveau spécifié d'ionisation intensifiée par le champ qui n'entraîne pas la rupture complète immédiate de l'isolant.

Corrosion
1) La destruction de la surface d'un métal par réaction chimique .__ 2) La détérioration d'un matériau par réaction chimique ou action galvanique.

Coulomb (C)
Une quantité d'électricité transférée par un courant d'un ampère en une seconde.

Contrepoids
Cuivre nu, généralement étiré doux, enterré autour du périmètre d'une structure à des fins de mise à la terre. Lors de la mise à la terre des tours de transmission électrique - généralement parallèles aux lignes aériennes le long de l'emprise. Une installation de mise à la terre utilisée wh

Coupleur
Un dispositif optique qui divise ou combine la lumière de plus d'une fibre.

Couplage
Le transfert d'énergie entre deux ou plusieurs câbles ou composants d'un circuit.

Agent de couplage
Une substance ayant des groupes fonctionnels capables de réagir avec les surfaces de deux substances différentes, les reliant ainsi chimiquement.

Efficacité de couplage
Efficacité du transfert de puissance optique entre deux composants.

Perte de couplage
Dans les fibres optiques, pertes de signal dues à de petites différences dans l'ouverture numérique, le diamètre du noyau, la concentricité du noyau et les tolérances dans les connecteurs d'épissage lorsque deux fibres sont alignées. Aussi connu sous le nom de perte d'épissage et de perte de transfert.

Écrou de couplage
La partie d'une fiche qui facilite l'accouplement ou le désaccouplement d'une fiche et d'une prise et maintient la fiche sur la prise. (MIL-STD) Aussi appelé anneau de couplage

Rapport de couplage
Une mesure de la façon dont un appareil distribue la lumière de ses entrées à ses sorties. Exprimé en pourcentage ou en dB.

Anneau d'accouplement
Un dispositif utilisé sur des connecteurs cylindriques pour verrouiller la fiche et la prise ensemble.

Accouplement autobloquant
L'invention concerne un dispositif sur un connecteur enfichable qui contient des moyens pour fixer automatiquement le couplage au réceptacle et empêcher toute rotation de couplage pendant les chocs et les vibrations. (MIL-STD)

Couple d'accouplement
Force requise pour faire tourner une bague de couplage ou un vérin pour engager complètement une paire de connecteurs correspondants.

Une liaison covalente
Une paire d'électrons partagée entre deux atomes

Couvercle du connecteur électrique
Article spécialement conçu pour couvrir l'extrémité d'accouplement d'un connecteur à des fins de protection mécanique et / ou environnementale. (MIL-STD)

Couverture
Le pourcentage calculé qui définit l'exhaustivité avec laquelle une tresse métallique recouvre la surface sous-jacente. Plus le pourcentage de couverture est élevé, meilleure est la protection contre les interférences externes.

Couverture
Tresse textile ou gaine en caoutchouc plastique, ou autres matériaux appliqués sur le fil et le câble pour fournir une protection mécanique et une identification.

Crazy
La formation de fissures ou de vides dans le film adhésif en raison des caractéristiques de retrait excessives de l'adhésif.

Se glisser
Dans un adhésif, la déformation en fonction du temps résulte généralement d'une contrainte soutenue. Configuration finale d'un barillet terminal formé par la compression du barillet terminal et du fil.

Distance de fluage
La distance la plus courte à la surface d'un isolant séparant deux surfaces électriquement conductrices. (MIL-STD)

Souche de fluage
La déformation totale, à un instant donné, produite par la contrainte appliquée lors d'un essai de fluage.

Ligne de fuite
La conduction de l'électricité à travers la surface d'un diélectrique.

Chemin de fuite
L'électricité de chemin doit traverser la surface d'un diélectrique entre deux conducteurs. L'allongement de la ligne de fuite réduit la possibilité d'endommagement de l'arc ou de suivi.

Surface de la ligne de fuite
Une surface isolante qui fournit une séparation physique sous forme d'isolation entre deux conducteurs électriques de potentiel différent.

Ondulation
Action de comprimer un fût de connecteur autour d'un câble afin de réaliser une connexion électrique.

Contact à sertir
Un contact dont la partie arrière est un cylindre creux pour lui permettre d'accepter un fil. Après l'insertion d'un fil dénudé, un outil de basculement est appliqué pour sertir fermement le métal de contact contre le fil.

Hauteur de sertissage
Une mesure prise de la hauteur totale du fût de fil après que la borne a été sertie.

Manchon à sertir
Un manchon de métal léger est déformé par compression pour encapsuler le matériau et fournir une décharge de traction à l'arrière d'une fiche à fibre optique.

Terminaison à sertir
Connexion dans laquelle un manchon métallique est fixé à un conducteur par sertissage mécanique du manchon avec des pinces, des presses ou des machines à sertir automatisées.

Crimper
La partie de la matrice de sertissage, généralement la partie mobile, qui indent ou comprime les fûts terminaux. Parfois appelé un indenteur.

Sertissage
Une méthode de pression pour fixer mécaniquement une borne, une épissure ou un contact à un conducteur. (MIL-STD) Sertissage vs soudure

Chambre de sertissage
Zone d'un outil de sertissage formée par l'accouplement de l'enclume (emboîtement) et du sertisseur (indenteur), dans laquelle un contact ou une borne est serti.

Matrices de sertissage
Portion de l'outil de sertissage qui façonne le sertissage. (MIL-STD) Ce terme est utilisé pour identifier les outils de mise en forme qui, lorsqu'ils sont déplacés l'un vers l'autre, produisent une certaine forme souhaitable pour le canon de la borne ou le contact qui a été placé entre eux. Les matrices de sertissage sont souvent appelées jeux de matrices ou inserts de matrice.

Terminaison de sertissage
Connexion dans laquelle un manchon métallique est fixé à un conducteur par sertissage mécanique du manchon avec des pinces, des presses ou des matrices de sertissage.

Outil de sertissage
Mécanisme utilisé pour le sertissage. (MIL-STD) Le terme couramment utilisé pour identifier un dispositif mécanique portatif ou une presse à table utilisé pour sertir un contact, une virole, une borne ou une épissure.

Angle critique
Plus petit angle auquel un rayon méridien peut être totalement réfléchi dans une fibre à l'interface noyau-gaine.

Diamètre critique
Diamètre de la plus petite courbure pour un câble métallique donné qui permet aux fils et torons de s'ajuster par mouvement relatif tout en restant dans leur position normale

Couleur croisée
Motifs de couleurs parasites dans une image en couleurs résultant d'une séparation incomplète des parties de luminance et de chrominance du signal vidéo couleur.

Connexion croisée
Composant SYSTIMAX® SCS où les circuits de communication sont administrés (c'est-à-dire ajoutés ou réorganisés à l'aide d'un cavalier ou de cordons de brassage). Dans les systèmes de connecteurs 110, des fils de raccordement ou des cordons de brassage sont utilisés pour effectuer les connexions de circuit. Dans les systèmes de connecteurs à fibre optique, des cordons de raccordement à fibre optique sont utilisés. L'interconnexion est située dans une salle d'équipement ou un placard de télécommunications. Voir également Fil cavalier et cordon de brassage.

Champ de connexion croisée
Fil de cuivre ou terminaisons de fibre regroupées pour fournir une capacité d'interconnexion. Les groupes sont identifiés par des sections codées par couleur des panneaux arrière montés sur le mur dans les locaux techniques ou les armoires de télécommunications, ou par des bandes de désignation ou des étiquettes placées sur le bloc de câblage ou l'unité. Le codage couleur identifie le type de circuit qui se termine sur le terrain.

Luminance croisée
Un défaut qui se manifeste sous la forme d'un motif de points qui se déplace dans l'image en raison d'informations de chrominance qui fuient dans le signal de luminance.

Section transversale d'un conducteur
La somme de toutes les aires de section transversale des brins individuels dans le conducteur, exprimée en pouces carrés ou plus communément en mils circulaires.

Service de coupe et d'analyse
Service de coupe transversale unique de Fiber Optic Center pour identifier et isoler les problèmes liés aux terminaisons de fibre optique qui seraient autrement invisibles.

Cross Talk
Un couplage magnétique ou électrostatique qui provoque le transfert indésirable d'énergie d'un chemin de signal (circuit perturbateur) à un autre chemin de signal (circuit perturbé).

Croisement
Une installation permettant la terminaison des éléments de câble et leur interconnexion, et / ou interconnexion, principalement au moyen d'un cordon de raccordement ou d'un cavalier.

Interconnexion
Un schéma de connexion entre les circuits de câblage, les sous-systèmes et l'équipement utilisant des cordons de raccordement ou des cavaliers qui se connectent au matériel de connexion à chaque extrémité.

Concentration croisée
La concentration à laquelle la somme des volumes des domaines occupés par les molécules ou particules de soluté en solution est approximativement égale au volume total de cette solution. (IUPAC)

Modulation de phase croisée (XPM)
Un effet optique non linéaire où une longueur d'onde de lumière affecte la phase d'une longueur d'onde similaire de lumière.

Zone transversale
La zone de la surface coupée d'un objet coupé perpendiculairement à la longueur de l'objet.

Bande croisée
Un placage orienté perpendiculairement à un placage de face utilisé pour assurer la stabilité dimensionnelle d'un panneau de contreplaqué

Réticulation
Former des liaisons chimiques entre molécules pour produire un réseau tridimensionnel; une unité constitutionnelle reliant deux parties d'une macromolécule qui étaient auparavant des molécules séparées. Notez qu'un réseau peut être considéré comme constitué de nombreuses «chaînes primaires» qui sont interconnectées par un certain nombre de liaisons croisées. Dans la grande majorité des cas, la réticulation est une liaison covalente mais le terme est également utilisé pour décrire des sites d'interactions chimiques plus faibles, des portions de cristallites et même des enchevêtrements physiques. (IUPAC)

Réticulé
Terme désignant des liaisons intermoléculaires entre des polymères thermoplastiques à longue chaîne, effectuées par des techniques chimiques ou d'irradiation.

Réticulation
La génération de liens chimiques entre les chaînes moléculaires, généralement réalisée par des réactions chimiques ou une irradiation à haute énergie du matériau.

Réticulation par irradiation
Une méthode de réticulation de polymères qui rend un matériau non fluide. Cela améliore généralement les propriétés du polymère.

Diaphonie
Un couplage électromagnétique entre deux circuits physiquement isolés dans un système. 1) Un type d'interférence causée par des signaux d'un circuit couplés à des circuits adjacents. 2) Un couplage magnétique ou électrostatique qui provoque le transfert d'énergie indésirable d'un circuit (circuit perturbateur) à un autre circuit (circuit perturbé).

Résistance à l'écrasement
Un test qui détermine la capacité d'un câble à fibre optique à résister mécaniquement et optiquement aux effets d'une force de compression. Le test spécifie les changements de transmittance optique ou d'atténuation pendant le chargement compressif. Spécifié dans la procédure de test de fibre optique TIA / EIA 455-41 «Résistance de charge à la compression des câbles à fibre optique».

Cryogénique
Utilisation de câbles dans des environnements à très basse température.

Polymère cristallin
Polymère avec un ordre régulier ou un modèle d'arrangement moléculaire et un point de fusion net.

Cylindrée
La mesure commerciale la plus importante lorsque la cargaison est si légère que le navire est rempli à pleine capacité sans être chargé sur la ligne de chargement (franc-bord). La capacité est mesurée en mètres cubes ou en pieds cubes (piXNUMX).

Cure
Modifier les propriétés physiques d'un matériau par réaction chimique, par l'action de la chaleur et des catalyseurs, seuls ou en combinaison, avec ou sans pression. Processus par lequel un composé atteint ses propriétés de performance prévues au moyen d'une évaporation, d'une réaction chimique, de la chaleur, d'un rayonnement ou de combinaisons de ceux-ci.

Cycle de cure
La durée pendant laquelle une ligne de colle est durcie en radiofréquence.

Vitesse de traitement
Temps nécessaire pour qu'un adhésif atteigne sa pleine résistance.

Temps de durcissement
La période de temps nécessaire pour atteindre une guérison complète.

Agent de cure
Une substance ou un mélange de substances qui contrôle une réaction de durcissement.

Cycle de durcissement
Le temps, la température et la pression requis pour le durcissement.

Four de durcissement
Un four spécialement fabriqué pour utiliser le durcissement thermique pour durcir l'époxy injecté dans une ferrule de fibre optique.

Température de durcissement
La température à laquelle un adhésif ou un assemblage est soumis pour durcir l'adhésif.

Temps de durcissement
Le temps nécessaire pour durcir ou «fixer» un adhésif.

Friser
Le degré auquel un fil a tendance à former un cercle après son retrait d'une bobine. Une indication de la capacité du fil à être enroulé autour des poteaux sur de longues distances.

de Pointe
Le taux de transfert d'électricité. L'unité pratique est l'ampère, qui représente le transfert d'un coulomb par seconde.

Capacité de transport actuelle
1) Le courant qu'un conducteur d'une taille donnée est capable de transporter sans dépasser sa limite de température. 2) Le courant maximum qu'un conducteur insulté peut transporter en toute sécurité sans dépasser ses limites de température d'isolation et de gaine. (Identique à Ampacity)

Pénétration actuelle
La profondeur d'un courant d'une fréquence donnée pénétrera dans la surface d'un conducteur transportant le courant

Sonde actuelle
Un capteur qui mesure les EMI et se fixe sur un fil, une paire de fils, une ligne coaxiale ou un faisceau de câbles pour aider à localiser et quantifier les boucles de masse. Les sondes de courant enfichables mesurent le courant en mode normal dans une paire de fils, une ligne coaxiale ou un faisceau de fils.

Courant
Le flux électrique continu maximum de courant recommandé pour un fil donné dans une situation donnée. Exprimé en ampères (AMPS).

Capacité de transport de courant
Le courant maximal qu'un conducteur ou câble isolé peut transporter en continu sans dépasser sa température nominale. Il est également appelé ampacity.

Courant, alternatif (AC)
Un courant électrique qui inverse périodiquement la direction du flux d'électrons. Le nombre de cycles complets se produisant dans une unité de temps donnée (une seconde) est appelé la fréquence du courant.

Courant, direct (DC)
Courant électrique dont les électrons circulent dans une seule direction; il peut être constant ou pulsé tant que leur mouvement est dans le même sens.

Locaux clients
Bâtiment (s) avec terrains et dépendances (biens) sous le contrôle du client.

Équipement des locaux du client (CPE)
Équipement appartenant au client utilisé pour terminer ou traiter les informations du réseau public, par exemple multiplexé ou PABX.

Fréquence de coupure
La fréquence au-dessus de laquelle un mode autre que TEM peut se produire. Les caractéristiques de transmission des câbles au-dessus de leur fréquence de coupure peuvent être instables.

Onglet Cut Off
Les petites languettes qui restent à l'avant et à l'arrière d'un terminal après son application.

Couper la longueur d'onde
Pour une fibre monomode, la longueur d'onde au-dessus de laquelle la fibre présente un fonctionnement monomode.

Coupe à travers la résistance
La capacité d'un matériau à résister à une pression mécanique (généralement un bord tranchant ou un petit rayon) sans séparation.

Réduire
Méthode de fixation d'un fil à une borne de câblage. Le fil isolé est placé dans la rainure de la borne et poussé vers le bas avec un outil spécial. Lorsque le fil est posé, la borne coupe l'isolant pour établir une connexion électrique, et la lame à ressort de l'outil coupe le fil au ras de la borne. Aussi appelé punch-down.

Couper
Fréquence au-dessus de laquelle un dispositif coaxial supportera des modes électriques autres que le mode principal TEM (électromagnétique transverse). Ceci définit une limite supérieure de la plage de fréquences utile normale de la ligne coaxiale, des impulsions de distorsion et des enveloppes de modulation.

Résistance à la coupure
Capacité d'un matériau à résister à une pression mécanique, généralement une arête vive de rayon prescrit, sans séparation.

Méthode de réduction
Une technique pour mesurer l'atténuation des fibres en effectuant deux mesures de transmission. L'une est effectuée à l'extrémité de sortie de toute la longueur de la fibre. L'autre est généralement effectuée à moins de 1 à 3 mètres de l'extrémité d'entrée et accessible en «coupant» la fibre de test et en mesurant le changement dans les mesures avant et après réduction.

Longueur d'onde de coupure
Cette longueur d'onde supérieure à laquelle un mode de guide d'ondes particulier cesse d'être un mode lié. Lors de la transmission d'une longueur d'onde de coupure inférieure à une fibre monomode, la fibre transmet multimode. Pour les fibres monomodes G.652, la longueur d'onde de coupure est de 1260 nm. Pour les fibres G.655, il peut aller de 1260 nm à 1450 nm.

Connecteur de découpe
Le trou, généralement rond ou rectangulaire, découpé dans un panneau métallique pour le montage d'un connecteur. Peut inclure des trous pour les vis ou les boulons de montage. (MIL-STD)

Adhésif cyanoacrylate
Groupe d'adhésifs qui présentent des propriétés de durcissement "instantané" et adhèrent à une grande variété de substrats. Le durcissement se fait par contact avec des matériaux alcalins. Les matériaux faiblement alcalins tels que l'eau provoquent le début du durcissement. Communément appelé «super glue».

Cycle
Une séquence complète de valeurs d'une quantité alternée, comprenant une augmentation au maximum dans un sens et un retour à zéro; une montée au maximum dans la direction opposée et un retour à zéro. Le nombre de cycles survenant en une seconde est appelé la fréquence.

Cycle de vie
Le nombre de mouvements flexibles répétitifs qu'un fil ou un câble peut supporter avant la panne.

Contrôle de redondance cyclique (CRC)
Une séquence codée d'informations permettant la vérification et la correction des erreurs.

Tambour cylindrique
Tambour de levage de diamètre uniforme
glossaire des termes relatifs à la fibre optique
English English Français Français Deutsch Deutsch Español Español/Mexican
Chargement en cours ...
Copier le lien